casino en ligne L'échiquier de Cergy

Menu:

Nous contacter:

E-mail :


L'actualité du club

Bravo pour les petits bouts de choux de l'Echiquier de Cergy.

Imad et Martin ont 3.5 points sur 7 chacun et classé au 22 et 21 parmi les 47 participants.

Alexia a 2 points sur 7, classé au 43 sur 50 participants.

 

Pas mal pour un premier tournoi enfants :-)

 

 

 


La voici la voila ! celles ques vous attendiez tous ! la grille americaine de cette premiere edition :

Grille americaine

Cette journée c'est terminée par la victoire sans partage de KARAGYOZIAN Edgar taloné par BONNAUD Remy puis AHMED HOLI ALI Moawia.

Réunissant une vingtaine de joueurs l'évènement s'est deroulé dans la bonne humeur et tout le monde a passé une bonne journée.

Coté sportif la plupart des joueurs rodés du club font une perf au dessus de leur elo. bruno malgré sa longue pause a reussi a tenir la distance. Mention honorables au trois jeunes qui sont venus defendre les couleurs du club dans un tournoi qui ne leur aura pas fait de cadeau (moyenne elo a plus de 1600). reste Xavier qui n'a pas reussi  a rentrer dans ce tournoi il devra se rattraper lors de la deuxieme edition.

Si vous avez pris des photos de l'évènement n'hesitez pas a les envoyer sur l'adresse mail du club afin de pouvoir créer une galerie de l'évènement.


 

 

Vendredi 20 Janvier! Venez nombreux!


 

 


 

yghvhhvgjvvvjvvjvhvh

 

 

Lien vers la billeterie


 

 

 



Après nos débuts assez laborieux du mois de septembre c'est un menu très riche qui nous a été proposé le mois dernier par le calendrier : pas moins de 3 clubs parisiens à affronter et un derby contre Cergy comme cerise sur le gâteau.

Le six novembre le club ouvrait ses portes à la fois à CPE en coupe de France et à l'échiquier de la butte en criterium cavalier. Fallait-il rester concentré sur sa partie et les résultats de son équipe, ou faire un peu le kibitz pour s'aérer l'esprit en prenant connaissance des parties de l'autre compétition ? Chacun sa technique.

En criterium cavalier c'était l'occasion pour Killian de faire son baptême en compétition, il a suivi nos conseils en jouant lentement, mais son application n'a pas suffi et il a logiquement été défait. Nous étions toutefois confiants pour l'emporter, nos elo étant supérieurs sur les 3 premières tables, mais si notre tête de proue, Nicolas, a bien réussi à l'emporter sans trop d'émotion, Quentin s'est assez vite retrouvé perdant et Denis n'est pas parvenu à récolter les fruits d'une position prometteuse, défaite 1-3. Les pronostiques ont également été déjoués en coupe de France, où à chaque table nous étions déficitaires d'au moins 100 points elo. À la table 1 JiPé a annulé dans une position probablementperdante, mais après avoir joué une superbe partie où le gain lui tendait les bras ; à la table 2 Ali a livré une partie très propre avec la subtilité qui lui est coutumière (mais sans faire de gaffe, cette fois) et superbement converti sa finale avec fous de couleurs opposés et deux pions d'avance. À la table 3 Marc a outrageusement dominé son adversaire avec les noirs dans l'ouverture où l'échiquier s'est assez vite transformé en puzzle surréaliste : structures de pions éclatées et pièces aux quatre coins du champ de bataille. C'est sans doute pour cette raison que, sentant la victoire de l'équipe acquise grâce à ma grande compréhension du jeu, et ce bien avant l'issue, je n'ai pas jugé nécessaire de faire parler la poudre de mes 1300 points elo pour vaincre un joueur classé 2000, je lui ai donc gentiment offert ma dame juste avant le trentième coup dans une nimzo-indienne où jusqu'alors rien n'était joué. Victoire 2,5-1,5. Le 20 novembre, forte de cette première victoire de la saison, l'équipe se déplaçait chez le   J-E-E-N de Paris avec une confiance renouvelée pour un match de N3 qui s'annonçait difficile. N'étant pas présent lors de cette rencontre (ce qui était de bon augure, notre équipe disposait ainsi de quasiment tous ses meilleurs éléments) je ne peux en faire qu'un maigre compte-rendu : Hervé et JiPé ont estimé sage de ne pas essayer de forcer le gain et ont donc annulé. C'est aux échiquiers 6, 7 et 8 que le sort du match s'est décidé, là où pourtant nous rendions au total environ 450 points à l'adversaire. Carlos a une nouvelle fois crée la sensation en renversant, semble t-il, une situation désespérée, Xavier a gagné très proprement, et Nicolas a réussi à ne pas compromettre une partie bien engagée, mais où sont demeurées assez longtemps des complications. Avec la victoire de Marc et la défaite inattendue d'Ali après un blunder en zeitnot dans une position avantageuse mais avec un roi exposé sous des tactiques dans le thème du mat du couloir nous l'emportions donc 2 à 4 sur le club de la prestigieuse école normale.

Petit digestif le 27, avant la ronde suivante de N3, un déplacement des cavaliers (de 3 cases en L donc, je précise aux débutants) à Livry-Gargan. Le forfait inopiné de Killian pour cause de maladie nous a contrains à nous présenter là-bas avec 3 joueurs et une pénalité d'un demi point. La belle victoire de Xavier table 1, dans un match où il a cédé un peu de matériel pour de l'activité, et une position ouverte que son adversaire a très bien su gérer jusqu'à ce qu'il s'effondre soudain n'aura servi à rien. Tout comme mon hold-up dans l'ouverture où je cède un pion (le b) en 1 sans compensation et où mon adversaire, avec les noirs, par des poussées de pions très opportunes ne me laisse plus respirer, jusqu'au moment critique, où poussant un pion en g5 pour ouvrir mon petit roque elle me fait paniquer... je réfléchis longtemps, constate que toutes les pièces sont braquées sur mon roi, avec toute une foule de choses agréables : clouage du pion f par le fou, perspective de l'arrivée très rapide de la dame, présence menaçante du cavalier noir, et je joue... un mauvais coup (que je pensais bon je précise) qui met un cavalier en prise pour trouver une perpétuelle avec ma dame (il fallait prendre le pion, mais cela ne laissait qu'une unique ligne de défense où il fallait constamment trouver les meilleurs coups) par bonheur elle ne prend pas mon cavalier, c'est le début de la fin pour les noirs, qui perdent alors complètement les pédales et la partie après un superbe début. Donc ces deux victoires demeureront inutiles car Quentin n'est jamais entré dans sa partie, offrant deux pions centraux à son adversaire il s'est battu jusqu'au bout mais n'a jamais pu rétablir la situation. Défaite 2,5-1,5.

Pour terminer ce festin nous devions affronter un autre club de Paris, la tour Blanche, à domicile. Une équipe très homogène (tous les échiquiers à 1900 ou 2000) qui nous a posé de gros problèmes. Cette fois-ci il n'y eut pas de miracles aux 3 échiquiers inférieurs. Après ces 3 défaites et une nulle intéressante d'Hervé, qui a sacrifié la qualité pour mener une attaque agressive mais qui finalement l'a contraint à chercher une perpétuelle pour ne pas risquer pire, nous nous retrouvions sans espoir, Jipé jouait encore pour le gain, mais Marc était en grand manque d'espace et Ali après avoir magnifiquement attaqué contre la défense adverse, voyait une position gagnante mais très compliquée s'étioler sous l'effet du zeitnot. A ce moment Stefan semblait se diriger vers une nulle, les pièces disparaissant peu à peu de l'échiquier. La suite s'est déroulée pendant que je regardais une première analyse post mortem de la partie de Nico (qui a longtemps eu un pion d'avance net contre un 1900). Je crois que c'est d'abord Ali qui a succombé au Zeitnot en lâchant une tour dans une position sans espoir, puis c'est Marc qui, sans que je sache comment, a complètement inversé

la tendance et rendu irrésistible une promotion, ensuite Jipé, qui avait gâché une position gagnante avec une erreur de calcul, a toutefois sauvé une nulle dans une finale thématique avec fous de même couleur, et pour terminer Stefan a réussi très finement à dénicher un pion passé qui s'est avéré décisif, son adversaire à tenté de se sauver en sacrifiant un cavalier mais n'a fait que précipiter sa défaite et donc, une première victoire cette année pour Stefan source de grand soulagement. Défaite 2-4.

Au classement de la Nationale III nous sommes donc septièmes avec 5 points, l'ordre de marche est respecté mais nous serons obligés de l'emporter contre les équipes à priori à notre portée si nous voulons assurer notre maintien. Prochaine étape : le tour suivant de la coupe de France contre Franconville et un match de criterium cavalier, qui encore, seront joués le même jour et à domicile.


Page  1 sur 14  > >>

roulette en ligne